RAISON D'ÊTRE

Architectes fondateurs du collectif par ordre alphabétique : Alexandra Bavière/ Mathieu Bordreuil/Florence Claverie/Luc Claverie/

Sonia Cortesse/Hervé Meyer/Angela Moragues/Frederic Nicolas/Olivier Rosenwald/Claude Valentin

Pourquoi un collectif?

La révolution écologique est en train de transformer le métier d’architecte, nous emmenant vers une autre conscience de la réalité construite : qualité des échanges entre la matière première et le corps humain, qualité finie ou renouvelable des ressources, quantité d’énergie employée par chaque individu au quotidien. Comment inverser la tendance du vingtième siècle à altérer et étaler les espaces habités ? Nous recherchons des solutions pour concevoir des lieux plus compacts, supports de complexité et de convivialité dans une démarche éco-responsable.
Le collectif « Sur_le_champ » partage une vision de l’architecture et de l’aménagement des territoires soutenable, à échelle humaine, qui reflète des valeurs de coopération, de partage, de générosité, d’interdépendance et de diversité culturelle, en remplacement des valeurs actuelles de notre société marchande, tournée vers la compétition, l’individualisme, le matérialisme, …
« Sur-le-champ » nous emmène vers l’avant, à la croisée innovante des savoir faire traditionnels reconnus et des connaissances scientifiques très actuelles sur les matériaux biosourcés : pierre, bois, terre, paille, pour construire de façon rigoureuse, simple et cohérente.

Faire plus avec moins

Nous développons un urbanisme et une architecture qui s’appuient sur le manifeste de la frugalité heureuse, les scénarios de transition énergétique de type negaWatt ou de la Société à 2000 watts.
Prendre part au collectif « Sur-le-champ », c’est prendre le temps de réfléchir plus encore pour proposer les solutions architecturales les plus économes et pérennes : faire plus avec moins dans tous les domaines.
La frugalité est de l’ordre de l’« ingénieux », c’est la capacité à concevoir des solutions fonctionnelles et abordables dans des conditions adverses, en utilisant des ressources limitées. Le processus d’ingénierie frugale vise à réduire la complexité et le coût de la construction en optimisant sa qualité et son usage.

    Tous les membres du collectif Et plus encore partagent les valeurs et ont signé le «Manifeste pour une frugalité heureuse » écrit par Alain Bornarel (ingénieur), Dominique Gauzin-Müller (architecte), Philippe Madec (architecte et urbaniste) le 19 janvier 2018 
www.frugalite.org

Accompagner le changement

Pour mettre en œuvre ces grands changements, il est indispensable, en parallèle de la réparation et de la fabrication « technique » de la ville, d’instituer des volets de gouvernance, d’éducation et de concertation très forts.

L’implication de tous est incontournable ne serait-ce que pour utiliser correctement l’ensemble des dispositifs d’éco-construction mis en œuvre dans la ville et les bâtiments, mais également pour une bonne acceptation de la part des utilisateurs des changements qu’il est nécessaire de réaliser. Nous intégrons dans notre méthode de travail des processus de facilitation pour faire émerger ces changements de comportement.

Une organisation collaborative

Le collectif est un outil d’intelligence partagée pour aider à la prise de décision dans le domaine de la conception durable. Notre modèle de pensée et d’action est fondé sur une coopération en réseau, avec un partage du savoir et une aide à la prise de décision autonome, une recherche de complémentarité et de polyvalence. Nous sommes les « colibris »1 de l’acte de construire et d’aménager les territoires de la transition.
Notre collectif réuni de petites structures autonomes qui se rejoignent par des questionnements transversaux.

La richesse et l’innovation du collectif se trouvent dans son mode d’organisation lui-même. Le réseau créé permet d’aider à la prise de décisions en consultant des spécialistes dans le groupe ayant expérimenté les mêmes problématiques sur d’autres projets : construire en paille, bois ou terre crue, utiliser la ventilation naturelle, recycler de la matière première, épurer l’eau avec des plantes, etc. Chacun garde son pouvoir de décision tout en enrichissant son choix des avis des autres. Ces échanges sont l’occasion d’apprendre, d’approfondir des sujets, et donc d’apporter le meilleur au projet en cours de conception.

La collaboration s’instaure également par le renforcement ponctuel d’équipe selon les commandes, avec un vivier de ressources humaines dans lequel on a confiance, partageant les mêmes valeurs.

1 « Les Colibris, ce sont tous ces individus qui inventent, expérimentent et coopèrent concrètement, pour bâtir des modèles de vie en commun, respectueux de la nature et de l’être humain. »